Musée Historique de Biarritz

Saint Andrew's - rue Broquedis 64200 BIARRITZ

Tel. 05.59.24.86.28

de 10h à 12h30 et 14h à 18h 30
Fermé les dimanches, lundis et jours fériés

Retrouvez-nous sur :
 facebook-icon twitter-icon instagram-icon

Biarritz et la mer

Pendant des siècles, Biarritz n’est qu’un modeste village avec son église St Martin au milieu des champs et son port, aujourd’hui appelé Port Vieux. La pêche à la baleine puis à la morue et la course ont été la principale activité. A la fin du XVIIIe siècle, elle décline et les bains de mer, essentiellement au Port Vieux, prennent le relais, changement marqué par des pêcheurs qui deviennent des guides baigneurs. En même temps, Biarritz cesse d’être un village.

Début du XIX°siècle

Au début du XIXe siècle, la population de Biarritz se répartit en trois groupes : les gens de mer, les cultivateurs et les artisans.

Les gens de mer comprennent quelques pécheurs mais surtout des marins, des corsaires, des capitaines et des officiers de marine.

Entre 1804 et 1816, on connait le nom de 48 marins et de  20 capitaines. Ils ne sont plus que 14 et 5 entre 1816 et 1848 d'après l'étude de Pierre Laborde  "La population de Biarritz 1814-1852" parue dans le Bulletion du Musée basque n°186 1er semestre 2016.

La société des Guides Baigneurs

Le 5 mai 1887, est créée la Société des Guides Baigneurs de la Ville de Biarritz par devant Maître Tisset, notaire à Biarritz.

 « Les guides baigneurs sont ceux qui, par leur profession et leur savoir-faire dans l'art de la natation accompagnent les baigneurs à la mer et sont prêts, au moment du danger, à se porter au secours des personnes dont la situation leur paraîtrait critique. » (Art.4).

48 personnes ont signé:

La Société de Sauvetage

guides-baigneurs-grande-plage-1885Devant l'affluence des baigneurs, 1844 est l'année de création de la Société de Sauvetage et, à partir de cette date, les trois plages (Port Vieux, Plage du Moulin ou Grande plage actuelle et la Côte des Basques) sont surveillées du lever au coucher du soleil et les surveillants sont qualifiés pour fixer chaque jour le lieu du bain selon l'état de la mer et la disposition des courants.

L'année suivante paraissait le "Manuel du baignant". Notice médicale sur les bains de mer de Biarritz par le Docteur Affre qui, notamment, préconisait le Port Vieux pour "les bains de natation" et les autres plages pour "les bains à la lame".